Projections – Débat

Jeudi 28 juillet

16h30, Salle de fêtes de Viens

Projection de film “Surprise” 

Depuis le mois de février 2016, les enfants de l’atelier de spectateurs  animé par Camera Lucida et le Centre de Loisirs de Viens se réunissent pour voir des films et en discuter. Ils dévoileront leur choix de programmation lors de cette séance d’ouverture du Festival Art et Hospitalité. Le thème de cette année: Les enfants au cinéma.

22h30, Place Roger Bernard

Projection: «Le mari, la femme, le cochon et l’amant»MITSCH

Film de Jacques Mitsch, (28 minutes, France, 2015)

Une savoureuse et drôle comédie musicale tournée dans les Baronnies, avec des techniciens, comédiens et musiciens toulousains. Et même avec un prof de fac… Vingt-huit minutes, de chansons, de kitsch de rigolade et de second degré où il est question d’un cochon qui terrorise la population du village de Toufay.

« La Belle et la Bête » revisitée !

 

En présence du réalisateur.

http://cochongarou.com/

23h30, Place Roger Bernard

Projection documentaire: « Une vie de grand rhinolophe »Une vie de grand rhinolophe

Film de Tanguy Stoecklé, (2014, 49min)

Il y a au cœur de la Camargue une fabuleuse colonie de Grand Rhinolophe. Cette espèce de chauve-souris est l’une des plus étonnantes. « Une vie de Grand Rhinolophe » vous invite à partager la vie d’une jeune femelle et de sa mère, pour le meilleur et pour le pire…

En présence du réalisateur.

http://www.tanguystoeckle.fr

Samedi 30 juillet

16h30, Place centrale

Débat  : «  Loin des Yeux , hors de tout contrôle, des droits violés, des vies mises en danger »

Le monde vit actuellement une crise qui a jeté des millions de personnes sur les routes de l’exil. La grande majorité des réfugiés se trouvent dans les pays en développement, où ils n’ont d’autre choix que de survivre, sans avenir, dans un pays qui peine à les accueillir, ou de risquer leur vie en mer.

Nous devons leur offrir une autre voie. Comme d’autres pays d’Europe et du monde, la France a la capacité d’offrir des places d’accueil à davantage de réfugiés.

En réalité, ce qui nous est présenté comme la crise de l’immigration est en partie due à la crise de notre perception de la migration

Animé par Nesrine Dahmoul.

Advertisements